Elle est fondée sur la notion d’une  globalité de l’être :  physique, émotionnelle, mentale, énergétique. Elle vise à rééquilibrer et relancer l’énergie vitale bloquée par le stress.

Née aux USA dans les années 60, elle fait le lien entre les muscles et la circulation d’énergie vitale dans le corps, unissant connaissances issues de la médecine chinoise et concepts découverts par les neurosciences. Ethymologiquement, son nom vient du grec « kine » et « logos » science. C’est la science du mouvement au sens de retrouver la fluidité du corps et de l’esprit

L’outil de base de la kinésiologie est le test musculaire qui consiste en une pression de la main sur un muscle. Il permet au kinésiologue d’interroger le corps et donc la mémoire du corps. Des expressions comme « les bras m’en tombent » ou « j’en ai les jambes coupées » expriment, sans en avoir forcément conscience, que notre corps est en lien avec nos émotions. C’est sur ce principe de réponse musculaire à une question que repose la kinésiologie.

La kinésiologie est éducative. A travers les réponses musculaires, elle met en lumière les blocages, aide à libérer les émotions qui y sont associées et  permet des prises de conscience. Vous retrouvez votre potentiel, un calme intérieur propice à faire face au problème et trouver de nouvelles solutions. Vous réactivez vos propres ressources, votre capacité de décision pour retrouver votre équilibre.

La kinésiologie respecte la personne. L’autorisation du corps est le préambule de toute séance, le travail est effectué en douceur, au rythme de la personne. Le kinésiologue est un accompagnant qui laisse la personne maître et responsable de sa démarche lui permettant de trouver en elle ses propres solutions.

A qui s’adresse la kinésiologie ? Enfants, adolescents, adultes, la kinésiologie s’adresse à tous ceux qui peuvent à un moment ou un autre se sentir bloqués ou stressés face à une situation ou étape de la vie.

 

/